PAD-Racing-Team

La passion de la course

 

 

PILOTE

 

Patrice Deriémont

Patrice

Retraité

Expérience :

  • Championnat de France des circuits de 1971 à 1973
  • Championnat de France des rallyes de 1974 à 1980
  • Championnat de Guadeloupe de 2005 à 2008
  • Coupe de France des rallyes depuis 2009 jusqu'à 2011
  • Championnat de France des rallyes VHC depuis 2011

 

 

Triumph 1971

1ère période 1970-1971

Les deux voitures utilisées à cette époque ont été deux Triumph Spitfire (eh oui on courait sur ce genre d’auto !!) préparées en Angleterre. La première appartenait à Patrick Lasserenne, elle a fini en épave à Monthléry et développait 140 ch pour 1150 cc et 680 kg. La deuxième développait 250 ch pour 2500 cc et 700 kg. Elle était développée par Jean Jacques Colchen. C’était assez « viril » à conduire surtout qu’il n’y avait ni pneus moulés, ni autobloquant.

Triumph 1971

2ème période 1971-1974

Les trois voitures utilisées ont été une Berlinette Alpine 1600 S que j’avais achetée à Jean Rédélé et qui avait courue une saison aux mains de Jean Claude Andruet. J’ai surtout utilisé cette voiture en circuit (championnat de France de Grand Tourisme de série) et en Rallye régional. J’ai aussi couru en course de côte avec une R 8 Gordini Gr 2 qui appartenait à mon ami Georges Martin aujourd’hui retiré dans le sud de la France.

Triumph 1971Enfin j’ai couru en circuit avec le SIMCA Racing Team avec la Rallye 2 qui venait d’être commercialisée pour concurrencer la R 8 Gordini. A la demande de SIMCA on me faisait quelque fois courir au sein du STAR Racing Team en compagnie de Jean Louis Trintignant (le neveu du pilote Maurice Trintignant), de Claude Brasseur (l'acteur qui a ensuite fait plusieurs fois le Dakar), de Eddie Vartan (le frère de Sylvie), de Rémy Julienne (le cascadeur des films Taxi) etc..

 

Triumph 1971

3ème période 1974-1979

C’est ma période « rallyes ». J’ai fait à cette époque toutes les manches du Championnat de France des Rallyes dont les principales épreuves étaient : Neige et Glace, Critérium de Touraine, Mont-Blanc, Tour de France Automobile, Rallye Yonne Morvan, Critérium des Cévennes, (j’y ai battu en 1975 Gérard Auriol, le grand frère du Champion du monde qui était aussi un très bon pilote). J’ai d’ailleurs fini cette année là 15ème au Championnat de France des Rallyes GR1 qui avait été gagné par Guy Fréquelin, et 1er du championnat des rallyes du Comité Ile de France GR1. Tout cela en compagnie de Jean Max Renoux dit "Poupon", aujourd'hui installé près d'Alès et avec lequel je ne désespère pas faire quelques épreuves en Métropole avant de raccrocher définitivement. La voiture était préparée par Maurice Sartiaux qui a ensuite été mécanicien chez Ligier en F1 puis par Jean Pierre Spiteri et Pierre Vial.

Triumph 1971

4ème période 1979-1980

Mon travail commence à me prendre beaucoup de temps et je cours moins. Quelques rallyes en GR 2 au volant de ma Rallye 2 (140 ch. pour 720 kg). Malheureusement l’année se termine mal. Un ami d’enfance (Patrick Lasserenne) qui courrait depuis quelques années avec mon ancienne Alpine venait de la revendre. Il m’a emprunter le moteur de ma Rallye 2 Gr 2 pour s’engager au Rallye de La Baule car il avait racheté la rallye 2 de Jean Pierre Aceval moteur cassé, ce que j’ai accepté. Il est sorti violemment (la voiture était très « pointue » à conduire) et il est décédé quelques jours plus tard. J’ai ensuite fait quelques courses en circuit avec la Rallye 3 de mon ami Michel Civade qui court lui aussi toujours et qui a fini en 2006, 12ème au Championnat de France des Rallyes au volant de la Subaru N 12 louée à EFJIE (Jean Galpin). Le moral n‘y était plus, mes sorties de route même violentes n’ont jamais ralenti mes ardeurs mais la perte d’un ami conjugué à une activité professionnelle intense ont eu raison de ma passion du moins provisoirement.

Triumph 1971

5ème période 2005-2009

Mon épouse venait d’être mutée en Guadeloupe. J’ai décidé de prendre une retraite anticipée. Dès mon arrivée sur l’ile, mon attention s’est évidemment portée sur les courses locales. J’ai fait la connaissance du Gwad Racing Team qui faisait courir la Mégane de Frantz Pradel et mon projet était d’acheter une Clio Ragnotti. L’affaire ne s’est pas faite mais mon ami Bernard Bouhier (un « sorcier » de la mécanique connu dans les années 70’s avait dans ses ateliers une « petite » Seat Gr A qui avait servi à développer les homologations pour le compte de Seat Sport en vue de l’organisation d’une coupe en Espagne). La coupe ne s’est jamais faite car Seat a abandonné le rallye au profit du circuit. Il m’a cédé cette voiture avec laquelle je cours encore aujourd’hui.
8ème au Championnat de la Guadeloupe en 2006 en compagnie de Nadine Deleris qui a été une très bonne copilote tout au long de l’année, 2007 m’a permis de terminer 17ème au Challenge ASA Guadeloupe et 13ème au Challenge ASA Caraïbes en compagnie de Gilbert Guerriero, Sébastien Beillevert et Roland Beltou
L'année 2008 se termine par une belle 12 ème place grace au co-pilotage efficace de Frédéric Alexis. 2009 sera une nouvelle aventure.

Triumph 1971

6ème période 2009 .....

Après les évènements de février/mars 2009, il était clair que l'année allait être "morose". J'ai donc pris la décision de renvoyer ma SEAT en métropole. Trois saisons sur les routes de Guadeloupe avaient entrainées des problèmes de fiabilité et la voiture avait besoin d'une bonne révision. C'est donc tout naturellement que je prévois de répondre favorablement à mon ami Claude Berfa quant à ma participation au fameux rallye de la Montagne Noire bien connu des domiens. Afin de préparer cette épreuve, je décide de faire le rallye du Gard et tant que j'y étais, je prend la décision de laisser la SEAT chez Blasco Auto Sport et de refaire le Critérium de Cévennes après une dernière participation en 1977 !!

Au final une bonne anné malgré deux abandons dont un sur sortie de route sans gravité. Mes copilotes ont été exemplaires. Merci donc à Jean Luc, Yoann et Fabien.

L'année 2010 a été une bonne année. Au total 5 épreuves disputées dont le rallye de Lozère (classé), le rallye du Gard (classé), le rallye de la Montagne Noire (abandon), le Critérium des Cévennes (classé) et le rallye du Var (abandon). Toute la famille Pomarès a participé comme copilote. Régis pour les deux dernières épreuves et Anne Marie et Fabien pour le trois autres.

En 2011, j'ai alterné les épreuves au volant de trois voitures. La Seat qui est maintenant vendue et coule des jours heureux en Normandie, la Talbot Lotus remise à neuf par Blasco Autosport aux normes "usine" grace aux pièces fournies par Jim Little et Phil Davidson, tous deux des "anciens" de l'équipe championne du monde en 1981, et enfin la Focus WRC "ex Sainz" que j'ai eu l'occasion de conduire au rallye de Bessé en Braye et en essai au Pole Mécanique d'Alès. Pour l'an prochain, on verra. cela dépendra des moyens dont je dispose.

L’année 2012 s’est déroulée à merveille avec une place 22ème au chapionnat de France des rallyes VHC. Pas un seul abandon sur l’ensemble des épreuves disputées. La Talbot Lotus a été la seule voiture engagée par mes soins, tandis que la Focus a été conduite par Michel Civade au rallye de la Montagne Noire. Lyon-Charbonnière, Rallye du Gard, Rallye du Val d’Agout, Rallye de Lorraine, Tour de Corse et Critérium des Cévennes ont été au menu de la Talbot Lotus. Bruno Blasco a quelques fois sauvé la situation de justesse au cours d’assistances héroïques, aidé en cela par Mathieu. Jean Max Renoux dit « Maxou » m’a secondé sur la plupart des épreuves sauf au début de l’année où à cause d’une jambe cassée, il a été remplacé au « pied levé » par Anne Marie et Régis Pomarès avec lesquels c’est toujours un plaisir de rouler tant leur compétence et leur expérience sont utiles.

Bonne année 2013 qui s’est à nouveau déroulée sans encombres. Pas un seul abandon malgré des ennuis récurrents d’alternateur. Bruno pense avoir trouvé l’origine de la panne. Maxou a comme d’habitude été parfait dans son rôle de copilote. Au programme nous avions : Le rallye Orange Ventoux, le rallye Lyon Charbonnières, le rallye du Gard, le rallye de la Montagne Noire et le Tour de Corse. Bruno Blasco et Matthieu ont assuré l’assistance, et pour la première fois nous avons fait assistance commune au Tour de Corse avec l’écurie RBV de Fabrice Vaysettes. Ce fut une expérience qu’il faudra renouveler. Au final nous sommes 7ème du championnat de France malgré notre absence à la finale.


2014 aura été une année difficile. J’avais prévu une « grosse » révision de la Sunbeam Lotus. Cela a couté une bonne partie du budget prévu pour la course d’autant que mes sponsors habituels ont été en difficultés financières et ils n’ont pas pu m’aider cette année. Finalement il ne m’aura été possible que de participer au Tour de Corse Historique. On ne va pas se plaindre !!! Malheureusement une sortie de route (c’est la première en 4 ans) a fini de consommer les « réserves » qui m’auraient permis de faire le Critérium des Cévennes ou le Var.

 

 


2015, le « chat noir » est toujours là, d’ou une année nouvelle année difficile malgré un changement de monture soit disant hyper fiable. La Porsche ex Abbati dotée d’un moteur neuf, ayant été poncée et repeinte chez RBV Racing, cela nous laissait présager une saison particulièrement satisfaisante.
Malheureusement la casse de deux boites de vitesses en quatre rallyes nous a atteint le moral et a consommé une bonne partie du budget prévu pour la course. Seuls les rallye de Vaison et le rallye de la Montagne Noire m’ont permis de voir l’arrivée sans encombre en profitant des capacités de la voiture. J’attends l’année prochaine avec impatience et si mes sponsors pouvaient retrouver un peu de moyens, ce serait bien pour eux et pour moi.

 

2016. Tout a été fait pour rendre fiable cette satanée Porsche. Boite neuve renforcée chez ALMERAS, révision complète par RBV Racing. C’est donc le couteau entre les dents que j’attaque la saison. Pour le Lyon Charbonnières tout est prêt. Malheureusement en fin de première journée le bris d’une tulipe de sortie de boite me contraint à l’abandon. Nous repartons de plus belle avec Maxou pour le Montagne Noire. C’est le scratch dans la première spéciale. Le chat noir est « crevé ». Non, sortie de route dans la deuxième et nous finirons le rallye en troisième position alors que nous pouvions envisager la victoire. Le rallye du Picodon doit nous permettre de tout vérifier après les quelques réparations consécutives à notre sortie de route. Nous finissons « loin » malgré une attaque incessante. Le diagnostique est donné par l’équipe ALMERAS, nous avons fait tout le rallye sans suspensions avant. Une pièce avait cassé sur un jump dès le départ et la voiture reposait sur les butée. Le Garage ALMERAS procède à un réglage complet de la suspensions après changement des suspensions arrière qui leur semblent un peu souple et en avant pour les Cévennes..... rallye annulé. Bon pas grave on fera l’Ardèche. Les reconnaissances se passent bien. On se régale en retrouvant de spéciales que nous avions fait avec Maxou au Tour de France Auto en.... 1975. Et pour finir l’année: suppression du permis pour 3 mois à 48 heures du départ !
Dans la foulée, une occasion se présente de changer de voiture. J’ai un acheteur pour la Porsche qui est « neuve » mais me porte la poisse. J’ai aussi envie d’une voiture un peu plus « originale ». Je courrais donc l’an prochain avec une très belle BMW 635 CSI Gr2.